Toutes les actus
15/06/2022 | Contenu Fox Asso

Via à un atelier confiture, une association varoise sensibilise les écoliers au gaspillage alimentaire

Afin de sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire, des membres de l’association varoise L’Econome ont rendu visite à des enfants d’une école primaire de La Crau, dans le var. Leur message : ce n’est pas parce qu’un fruit ou un légume est moche qu’il n’est pas bon

Chaque année en France près de dix millions de tonnes de nourritures consommables sont gaspillées, soit l’équivalent de 150 kg par habitant par an. Il est donc urgent de réagir et cela passe par une sensibilisation dès le plus jeune âge.  L’association varoise l’Econome a lancé il y a quelques mois sa conserverie mobile, qui se déplace chez les producteurs pour récupérer les invendus, les cuisiner et les transformer en bocaux. Elle fait également de la sensibilisation sur le gaspillage alimentaire. Deux de ses membres ont ainsi rendu visite à des élèves de 8-9 ans d’une classe de l’école élémentaire Jean Giono à La Crau, dans le Var. Cette journée est l’aboutissement d’une collaboration avec le groupe de restauration collective Elior. 

« On leur fait comprendre qu’il est possible de recycler »

Calot de cuisine sur la tête, tablier rouge autour du corps, les 27 élèves de CE2 sont répartis dans deux ateliers. Un premier théorique et un autre pratique. Les enfants font de la confiture avec des fraises de La Crau, mais pas n’importe lesquelles. « Ce sont des fraises qui sont des fois un tout petit peu fatiguées. Mais si je coupe là, j’enlève la partie qui n’est pas belle et ce côté là, je peux le garder », explique Valentina, membre de l’association. 

Les enfants en plein atelier confiture à La Crau. Les enfants en plein atelier confiture à La Crau. © Radio France – Luc Chemla

C’est justement le principal message que Faustine Bochu veut transmettre, elle aussi membre de L’Econome. « On leur fait comprendre qu’il est possible de recycler, de ne pas jeter, et de transformer et valoriser des produits pourris, déclassés et moches. » Valentina ajoute que « la tendance est celle de jeter mais justement on est là pour dire non, regarde on peut garder cette partie et le reste qui va faire partie de la confiture. »

Le but de l'atelier est de sensibiliser sur le gaspillage alimentaire. Le but de l’atelier est de sensibiliser sur le gaspillage alimentaire. © Radio France – Luc Chemla

« Je ne vois jamais des enfants avec des fruits moches » 

Manifestement ce message est bien reçu de la part de enfants. « Il ne faut plus gaspiller, on garde ce qui est bon et on jette ce qui n’est pas bon. » « Les carottes qui ne sont pas belles, on peut faire de la confiture de carotte, de la soupe de carotte, plein de choses. » Chaque élève est ensuite rentré à la maison avec son pot de confiture. 

Une sensibilisation au gaspillage fondamentale pour l’enseignante de cette classe, qui s’en rend compte au quotidien. « Je ne vois jamais des enfants avec des fruits moches à l’école, on le voit même lors des goûters d’anniversaire, j’ai gouté j’aime pas trop alors je jette tout au lieu de passer à un copain. »