Toutes les actus
8/06/2022 | Contenu Fox Asso

Loches : il veut structurer l’aide aux réfugiés ukrainiens autour de son association

Pour aider les Ukrainiens autour de Loches, Thierry Croix a créé une association. Après avoir donné beaucoup de son temps seul, il cherche des bénévoles.

Depuis l’arrivée de dix-sept Ukrainiennes à Loches et ses alentours, il y a plusieurs semaines, Thierry Croix ne compte plus le temps passé à les aider. Bien seul. « Je vais à la préfecture au moins trois fois par semaine. Je suis même allé jusqu’à l’ambassade, à Paris », raconte-t-il.
Une charge assez lourde, financièrement aussi. Si bien qu’il s’est décidé à créer une association : Accueil des Ukrainiens en Lochois (Aduel). « Je ne me sentais pas légitime de demander de l’aide seul. Au départ, je me suis rapproché de l’association d’aide aux Ukrainiens de Preuilly-sur-Claise, qui m’a conseillé de lancer mon association à Loches », explique Thierry Croix.
« Nous sommes là pour les aider et les épauler »
Nommé président, l’ancien restaurateur s’est fait épauler par son ami, Didier Gosselin, trésorier de l’association. Leur but est simple : accompagner ces familles ukrainiennes isolées, dans la continuité de l’aide apportée grâce à une collecte solidaire menée en février-mars. « Nous sommes là pour les aider, pour trouver du travail, du covoiturage pour aller sur leur lieu de travail, les nourrir, les héberger. Nous sommes là aussi pour les épauler dans leurs démarches médicales », complètent-ils.
Les démarches administratives, c’est ce qui prend le plus de temps, pour remplir les papiers, se déplacer, ainsi que la recherche de nouveaux hébergements. « On s’organise autour de pôles. Par exemple on en a un pour l’administratif, un pour l’école, un autre pour le logement, et même pour les loisirs », abonde Thierry Croix. Et même s’il a bénéficié d’un bon coup de main de plusieurs communes, le président et les autres membres ont besoin d’aide. Ils sont quatre aujourd’hui à faire tourner l’association mais ce n’est pas suffisant. « Nous aimerions que des bénévoles nous rejoignent, pour nous aider. Aujourd’hui, pour nous, c’est presque à temps plein et on ne va pas pouvoir suivre. » Pour cela, ils prévoient de mettre en place une opération sur le marché de Loches, avec un stand, « pour que les volontaires se fassent connaître ». Bref, un appel à toutes les bonnes volontés pour que ces réfugiés venus de l’autre bout de l’Europe puissent être accompagnés dans les meilleures conditions.