Toutes les actus
1/12/2022 | Contenu Fox Asso

L’association 60.000 rebonds aide les entrepreneurs à rebondir après un échec professionnel en Occitanie

L’association 60.000 rebonds aide les entrepreneurs à rebondir après un échec professionnel en Occitanie. Elle fête ses 10 ans en 2022. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

L’association 60 000 rebonds fête ses 10 ans. Elle aide les entrepreneurs en Occitanie à rebondir après avoir mis la clef sous la porte. Il y a donc des coachs professionnels qui interviennent dans l’Hérault.
Entretien avec Marie-Laure Le Van Vo, co-présidente de 60.000 rebonds en Occitanie.
Comment venez-vous en aide aux entrepreneurs qui ont vu leur boîte couler ?
On a un dispositif qui est à la fois individuel et collectif. Il y a un coaching pour les entrepreneurs, un parrainage, une mise en interaction avec des membres de l’association. L’accompagnement se fait uniquement sur demande des entrepreneurs.
Le coaching, c’est la première démarche dont ils vont bénéficier. Il va permettre aux entrepreneurs de prendre du recul, d’avoir une vision à 360 degrés de leur parcours. Le but est de reprendre confiance aussi parce que lorsqu’on a connu un dépôt de bilan, on remet beaucoup de choses en cause.
L’idée de cet accompagnement ce n’est pas de remettre en cause la personnalité, les qualités ou même la valeur de la personne. Mais bien de reconstituer les faits et de revoir à nouveau les ressources à mobiliser à nouveau pour entreprendre autrement la suite de son parcours.
C’est aussi accompagner à faire un deuil. C’est la rupture avec son entreprise. Parce que souvent, pour un entrepreneur, la frontière entre ce qu’il est et son entreprise est très faible. Et donc souvent quand l’entreprise n’est plus, les entrepreneurs se demandent s’ils ont une valeur en tant qu’être. Et ça, ce sont des vraies questions qui sont posées au cours du coaching. Donc, c’est un préalable nécessaire avant même de rebondir sur un projet professionnel pour justement avoir cette prise de conscience, cette sérénité dans la suite du parcours.
Avec l’association 60.000 rebonds, vous intervenez pour aider les entrepreneurs en Occitanie. Est-ce que vous avez un exemple à nous donner dans l’Hérault ?
Par exemple, il y a une entrepreneur qui était initialement dans le domaine de la vente de vêtements en ligne et en boutique. Elle a déposé le bilan. Suite à ce dépôt de bilan, elle a eu vraiment une remise en cause totale de ses propres ressources, ses propres qualités.
Elle ressentait aussi la culpabilité, la honte de ne pas avoir pu mener jusqu’au bout son projet. À tel point que ça avait généré chez elle une appréhension sur tout ce qui concernait l’administratif. Le moindre courrier pouvait l’effrayer, la mettre en panique.
Pour rebondir, elle s’était plutôt orientée vers un projet salarié dans un premier temps. Tout l’accompagnement a consisté à respecter son choix. On n’est pas là en fait pour diagnostiquer ce qui serait le mieux pour les personnes, mais bien d’accueillir là ou elles en sont, ce à quoi elles sont prêtes sur le moment et d’accompagner en capitalisant sur les ressources de la personne.
En l’occurence, pour cette personne, son premier projet a été véritablement de se positionner sur un poste de formatrice dans le secteur aérien qui a été concluant. Ça a été un premier déclic pour elle, une première reprise en confiance et une envie de se réengager. Et ça, c’est très important.
Parallèlement à ce projet salarié, elle avait toujours en tête son projet d’entreprise. Elle s’est aperçue que c’est ce projet là d’entreprise qui allait être en réalité sa priorité. Mais il lui fallait ce temps nécessaire de transition. Et au final, aujourd’hui, elle est dans la vente de produits de décoration avec un concept éco responsable et un concept aussi de valorisation de l’artisanat du Bali.