Toutes les actus
24/05/2022 | Contenu Fox Asso

Guerre en Ukraine. Sarthe : l’association Vil’ni humanitaire cherche un local pour continuer à soutenir le peuple ukrainien

L’association Vil’ni Humanitaire, créée au Mans (Sarthe), vient en aide à l’Ukraine en envoyant des dons. Elle cherche un local plus fonctionnel pour poursuivre son activité.

Créée en mars 2022 au Mans (Sarthe), l’association Vil’ni Humanitaire poursuit son action pour aider le peuple ukrainien. Elle a pris le relais de la Protection civile de la Sarthe qui chapeautait jusqu’à il y a peu le centre de collecte départemental.

Des envois en fonction des besoins
Près du Mans, dans leur local provisoire prêté à titre gracieux, des cartons contenant des médicaments, matériel médical, de la nourriture ou encore des lampes frontales s’alignent sur des tables et contre les murs de la pièce.

« On récolte des dons et on prépare les colis par rapport aux besoins actuels là-bas », explique Erika Burneikaite, trésorière de l’association et lituanienne.

Les soldats changent de localisation. Alors, on n’écrit jamais les adresses sur les cartons, ni les noms mais juste les prénoms des personnes qui nous demandent des choses et les réceptionnent.

Anastasiia Kifa, fondatrice de l’association
Sur place, les personnes qui réceptionnent s’occupent ensuite de la répartition. « On envoie à une personne qui s’occupe de distribuer dans les différents endroits. On a une personne qui va distribuer aux soldats, une autre aux maternités… », détaille Erika Burneikaite.

L’organisation s’installe autant que chez nous que là-bas. On est obligés de calculer l’heure d’arrivée des camions pour les couvre-feu.

Erika Burneikaite, trésorière de l’association
La solidarité pour l’Ukraine s’est mise en place après l’invasion de l’Ukraine par la Russie et suite du premier rassemblement de soutien organisé au Mans, en février dernier.

« Le but est de faire un voyage toutes les semaines mais cela peut varier en fonction de la situation chez eux ou chez nous. Mais on a un transporteur régulier qui part d’ici », abonde Jean-Yves Uzu, président de l’association.

A la recherche d’un local
L’association est depuis fin avril à la recherche d’un nouveau local après avoir été accueilli plus de deux mois au Hangar Crealab, place d’Alger. Elle dispose pour l’heure d’un local près du Mans mais il n’est pas suffisamment grand pour poursuivre sereinement leur action humanitaire.

On cherche de la place pour travailler plus efficacement et avoir un plus grand volume

Anastasiia Kifa, fondatrice de l’association
« Même si ce n’est que 3 mois, 6 mois; on aura le temps de fonctionner avant d’avoir nos locaux. A la place d’un local vide, on peut servir une bonne cause« , glisse Erika Burneikaite.

Idéalement, le local devrait faire entre 150 et 200 m2, être situé au nord ou nord-ouest du Mans et être accessible facilement en transport en commun.