Toutes les actus
17/03/2022 | Contenu Fox Asso

En Mayenne. Cette association fait vivre un village de 200 habitants

Dépôt de pain, animations et en projet l’ouverture d’un bistrot associatif. L’association Au Coin de la Rue dynamise la vie de la commune de Blandouet (en Mayenne). 

Blandouet, 200 habitants, est connu pour être le siège du journal semestriel, Le Petit Babillard illustré, qui évoque l’histoire du territoire de la Charnie. La vie de cette petite commune qui a fusionné avec Saint-Jean-sur-Erve, 600 habitants, pour former la commune nouvelle Blandouet-Saint-Jean ne s’arrête pas là. En 2017, l’association Au Coin de la Rue a été créée. « C’est une association qui était plus ou moins en sommeil au début puis il y a eu la crise du Covid. Depuis fin 2021, on est en train de la lancer », explique Jean-Baptiste Gugès qui habite la commune depuis un an.

Cet éditeur, qui a travaillé par le passé pour Hachette, a pris la présidence de l’association soutenue par un conseil d’administration, une dizaine de bénévoles et une quarantaine d’adhérents. « Cela s’est passé en deux temps. On a d’abord soumis un questionnaire aux adhérents et aux habitants de la commune pour savoir quelles seraient les activités les plus pertinentes. » Une dizaine d’activités sont ressorties du lot et des groupes de travail se sont alors mis en place. L’idée était de voir quels moyens étaient nécessaires pour leur mise en place.

Dynamiser la vie quotidienne
L’association a pour objectif principal : « de dynamiser la vie quotidienne des habitants et pas seulement de la commune, mais aussi de la région. »

Au Coin de la Rue a établi un programme avec les premières manifestations. Un après-midi jeux de société a eu lieu, dimanche 6 mars et un atelier Loisirs créatifs samedi 12 mars. Ces premières activités réunissent toutes les classes d’âges.

Le 2 avril, sera jouée la deuxième édition du spectacle « Petit Babillard improvisé » . L’organisation d’un vide-greniers en juin devrait être l’un des moments forts de l’année. Pour un tel événement, l’association travaille en collaboration avec la mairie. « Pour tout ce que l’on propose, on a un accord de principe de la mairie », apprécie Jean-Baptiste Gugès.

Un dépôt de pain… et bientôt un bar associatif ?
L’association a également mis en place un dépôt de pain tous les samedis matins. « Les habitants passent commande avant le vendredi 12 h et ils viennent récupérer leur commande préparée par la boulangerie de Saint-Denis-d’Orques, le samedi entre 9 h et 11 h. » Pour cela, un petit local est mis à disposition par la mairie.

Un service forcément appréciable dans une commune, où le dernier commerce a fermé ses portes, il y a plus de 15 ans. « On a eu une vingtaine de personnes qui ont commandé à chaque fois. »

Mais ce dépôt de pain n’est qu’un début… À partir du printemps, l’association pourrait louer un local où elle y organiserait ses activités. Un petit bistrot y est même envisagé !

« On voudrait faire un bar associatif, un peu sur le modèle de celui qui existe à Saint-Pierre-sur-Erve. On pourrait avoir nos activités et vendre un peu d’épicerie et un débit de boisson au moins une fois par semaine pour commencer. »

« Très ambitieux »
Jean-Baptiste Gugès est conscient que « c’est très ambitieux » et que la limite sera forcément « la disponibilité des gens ». Pour financer les investissements nécessaires, l’association a pu compter sur un prêt de La Butineuse, basée à Evron (club d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire).

L’adhésion à l’association coûte 10 euros par an et donne le droit à des réductions pour les activités payantes. Gratuit pour les enfants. Contact : tousaucoindelarue@gmail.com