Toutes les actus
8/12/2021 | Contenu Fox Asso

Pédocriminalité dans le Perche : une association alerte la cour d’appel de Caen

En mai dernier, une association qui piège les pédocriminels sur internet, a transmis un dossier détaillé au Parquet d’Alençon en mai. Elle alerte désormais la Cour d’appel.

En début d’année 2021, la Team Moore, un collectif qui piège les pédocriminels sur les réseaux sociaux, a longuement échangé sur Facebook avec un homme habitant près de Mortagne-au-Perche (Orne). Ce dernier croit parler à une jeune fille de 11 ans.

C’est en fait une femme plus âgée, qui utilise un filtre qui rajeunit sa photo de profil. Rapidement, il fait des propositions à caractère sexuel, envoie très régulièrement des photos de son sexe en érection, et se dévoile à visage découvert, sans aucune pudeur.

 

Neila (un pseudo), prend soigneusement des captures d’écran de ces conversations, et épluche son profil Facebook. Le moindre indice est compilé dans des fichiers numériques, qui ont été transmis début mai au Parquet d’Alençon. Depuis, plus rien.

À plusieurs reprises, l’association sollicite le Parquet pour avoir des nouvelles du dossier, ainsi que la gendarmerie de Mortagne-au-Perche. Et pour cause, l’homme continue d’envoyer des vidéos qui présentent un homme avec une fillette. « J’espère que ce n’est pas lui, sinon c’est très grave », déplore Neila. Dans ses conversations, l’homme se décrit comme l’acteur, et en profite pour faire de sombres propositions.

« Trop grave pour attendre »
Fin juillet, François Coudert, procureur de la République d’Alençon, nous indiquait qu’une enquête avait bel et bien été ouverte et « confiée aux services compétents pour mener ce type d’enquêtes. »

La phrase n’est pas anodine. En effet, en interne, les méthodes de l’association La Team Moore, sont peu appréciées. « La procédure suit son cours », évoque seulement le procureur, visiblement agacé d’être interrogé sur les suites données à cette affaire. En interne, il serait reproché à l’association d’inciter « à la tentation », dans certains cas. Ce que dément en bloc La Team Moore.

En cette fin d’année 2021, le prédateur présumé continue ses discussions sans jamais avoir été entendu par les forces de l’ordre. La Team Moore a donc décidé de déposer l’ensemble du dossier sur le bureau du Procureur Général de la Cour d’Appel de Caen.

« Ce cas dans le Perche est une grande première pour nous, où nous ne sommes pas du tout entendus par les autorités, alors que nous avons plutôt l’habitude de collaborer avec elles. Mais nous pensons que les faits sont trop graves pour attendre davantage », justifie la membre du collectif.

Pour exemple, une affaire similaire transmise en mai au procureur de Chartres avait débouché sur une interpellation trois semaines après le signalement de l’association. Un homme avait été condamné à un an de prison ferme. La Team Moore espère, cette fois-ci, voir la situation évoluer.