Toutes les actus
8/12/2021 | Contenu Fox Asso

Marseille : la consigne des bouteilles fait son grand retour

À Marseille, une association a remis au goût du jour une ancienne tradition : la consigne des bouteilles. Elle privilégie la collecte au recyclage.

L’association marseillaise L’incassable s’est lancé depuis septembre dernier dans un nouveau projet : la consigne des bouteilles. Une idée vieille comme le monde : que les clients ne jettent pas les bouteilles, mais les rapportent en magasin.

La consigne des bouteilles en verre, un concept très utilisé jusqu’à la moitié du XXe siècle en France. À partir des années 1960, l’initiative est finalement abandonnée. Les bouteilles en plastique sont de plus en plus fabriquées.

L’incassable, souhaite créer une filière de réemploi de contenants en verre à Marseille et sur l’ensemble du département.

Pourquoi ne pas avoir opté pour le recyclage ?
Le recyclage n’est pas la solution parfaite pour la préservation de l’environnement. De nos jours, le verre est recyclé à 90 %, ce fonctionnement est très gourmand en énergie. Il faut ainsi faire fondre le verre à 1.200 degrés Celsius pour pouvoir fabriquer de nouvelles bouteilles.

Autre problème, le procédé permettant le recyclage du verre est très énergivore. Selon l’association, le verre brisé de la métropole Aix-Marseille-Provence part en traitement à Béziers. Il parcourt ainsi 220 km. Le verre est ensuite lavé et fondu à 1.500 degrés Celsius.

À titre de comparaison la consigne est 15 fois moins énergivore. Autre frein : il est compliqué de créer une bouteille avec 100% de verre recyclé, il faut de l’apport de matière première.

C’est pour ces raisons que l’association marseillaise s’est orientée vers la collecte de bouteilles.

Alors comment ça marche ?
Pour le moment, la consigne n’est pas récompensée par de l’argent. « Cela sera très rapidement mis en place pour généraliser la consigne. On est convaincu que c’est un levier qui sera très fort pour inciter les consommateurs à ramener leurs bouteilles en magasin », explique Camille Chanson directrice de l’association L’incassable.

Une bouteille de consigne peut être réutilisée jusqu’à 40 fois. « On fait le pari qu’à l’avenir ce principe de consigne sera moins cher », estime Jérome Talin, président de la brasserie Zoumai, partenaire de l’association.

Pour démarrer, l’association L’incassable a décidé d’expérimenter la réutilisation des bouteilles ou des bocaux de 75 cl en verre. Ils sont majoritairement mis sur le marché par des brasseries artisanales locales sur le territoire de la métropole Aix-Marseille-Métropole.

D’ici quatre ans, l’association espère collecter un million de bouteilles. De quoi, selon elle, permettre de vraies économies d’échelle et la création d’emplois locaux.