Toutes les actus
3/12/2021 | Contenu Fox Asso

Agglomération Seine-Eure : recycler le verre au profit d’une association sur le handicap

L’Agglomération Seine-Eure renouvelait son opération  »tri solidaire ». Après Sacha Précipité en 2019, le partenariat profitera à La Résidence des Tourelles, basée à Igoville.

Chaque tonne de verre recyclée amènera 1 € aux personnes en situation de handicap.

L’agglomération Seine-Eure et Adapei 27 (voir l’encadré ci-dessous) entament une collaboration.

« Œuvrer à la transition inclusive, en permettant aux personnes accompagnées de vivre avec tout le monde et comme tout le monde. » C’est le souhait mais aussi le combat de Matthieu Hery, directeur de l’Adapei 27.

L’Agglomération versera ainsi un chèque à l’association l’année prochaine, dont le montant sera conditionné à hauteur du tri des emballages en verre réalisé par les habitants des communes concernées. En l’occurrence, une tonne recyclée, ce sera 1 € reversé.

Inciter au tri…
Trier un emballage en verre coûte en moyenne quatre fois moins que de le jeter à la poubelle. Et chaque tonne de verre recyclé préserve la planète de l’extraction équivalente de matières premières (1,2 tonne).

Trier correctement le verre aura donc un autre atout que celui de respecter les autres et l’environnement : il bénéficiera à 56 personnes en situation de handicap.

… et aider une association locale
En 2019, l’opération »tri solidaire »était lancée au profit de l’association Sacha Précipité (à Pîtres). Comme l’explique Karine Cheminot, « Il s’agit d’une initiative [dont] le double but est d’aider une association locale et d’améliorer la collecte du verre. »

À titre de comparaison sur l’année 2019-2020, l’opération a permis de collecter 1 860 tonnes de verres (soit 54 de plus que l’année précédente). Les 2 000 tonnes devraient être dépassées cette année.

320 points de collecte dans l’Agglomération
D’ici un an, un chèque sera donc reversé à l’Adapei 27 pour la Résidence des Tourelles. Son montant sera tributaire de chacune de nos actions en matières de tri. Ramasser la moindre bouteille perdue sur un trottoir pour la confier à l’un des 320 points de collecte aura donc un impact concret sur les résidents de l’association Igovillaise.

Appartement meublé
Grâce aux fonds récoltés, le projet qui pourrait voir le jour se nomme »l’Appart ».

Il s’agirait pour Les Tourelles de louer un appartement en centre-ville d’Igoville, meublé et tout équipé. L’objectif est que leurs résidents puissent « vivre avec et comme tout le monde », comme l’explique Matthieu Hery durant des stages de deux mois.

Tenir un rôle social et citoyen est primordial pour eux, et cette habitation pourra leur permettre d’expérimenter une vie autonome (tout en étant accompagnés par la structure). Les résidents enrichis par cette expérience et qui le souhaitent pourraient, à terme, vivre dans un logement autonome.

David Benkacem, éducateur spécialisé à la résidence Les Tourelle et le directeur souhaitent également développer un potager ainsi qu’ouvrir un blog décrivant le riche quotidien de ses résidents.